Pickles de daikon nature et curcuma

Dans la famille nous raffolons des pickles de légumes ou de fruits. Nous avons toujours en réserve quelques conserves lacto fermentées, qu’on utilise en condiment ou à l’apéritif.

Une grande variété de fruits et légumes peuvent être ainsi conservés. C’est le cas par exemple du daikon, qui s’y prête particulièrement bien et qui pourra agrémenter vos plat et même servir de base à un hamburger original ! En plus c’est très simple à faire.

Pickles de daikon nature

Ingrédients pour 1 gros pot ou deux petits de pickles de daikon nature

  • 600 grammes de daikon
  • 1 cuillère à café de sel
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 3 cuillères à soupe de sucre de coco

Marche à suivre

  • Peler le daikon et le couper en cubes plus ou moins gros selon goût. Verser dans un saladier et ajouter, le sel, le vinaigre de riz et le sucre de coco. Bien mélanger et poser un poids sur le dessus. Entreposer dans un endroit sec à l’abri de la lumière. Après 24 heures verser le daikon et son jus dans le bocal stérilisé. Fermer et réserver au frais minimum 24 heures.
Pickles de daikon au curcuma

Ingrédients pour 1 gros pot ou deux petits de pickles de daikon au curcuma

  • 600 grammes de daikon
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à café de curcuma
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 3 cuillères à soupe de sucre de coco

Marche à suivre

  • Préparation identique à celle du daikon nature, en ajoutant les 2 cuillères à café de curcuma à la préparation.

Qu’est-ce que le gombo ?

Le gombo (Abelmoschus esculentus), Okra en anglais, est le fruit d’une espèce de plante tropicale à fleurs, originaire d’Afrique, proche de l’hibiscus . Il est vert et a la forme d’une capsule pyramidale. Le gombo peut être utilisé comme légume ou comme condiment.

Cette plante originellement cultivée par les Égyptiens, a été importée en Europe par les Maures espagnols au XIIème siècle et a été introduite au XVIIème siècle en Amérique par les esclaves.

Le gombo contient une substance mucilagineuse qui peut être utilisée pour épaissir les soupes, les ragoûts, …

Le gombo peut se manger cru ou cuit et se marie généralement bien avec la tomate, le poivron, l’oignon, l’igname, … On peut entre autres l’assaisonner avec du vinaigre, du citron vert et le parfumer avec des épices telles la coriandre, le curry, le ras el hanout, l’origan, le thym, ….

Attention si vous achetez du gombo frais, il se conservera très mal. Il faudra le placer au réfrigérateur dans un sac en papier et le consommer dans les 2-3 jours.